Dégustation du 13 octobre 2015

                        Soirée riesling

Nous avons dégusté 6 vins, 4 alsaciens de grands domaines, 1 allemenand et une vendange tardive
  • Zind Humbrecht Herrenweg de Turckheim 2012 : Présence minérale marquée due au terroir, bien sec, typé
  • Josmeyer Le Dragon 2012 : Domaine en biodynamie : Beaucoup de minéralité, fruits blancs au nez, de la puissance, de la vivacité, une belle longueur
  • Albert Boxler 2012 : Issu de sols granitiques. Sur des notes plus florales, la minéralité est sensible après aération, finesse et longueur.
  • Allemagne Loosen Bros Feinherb 2014 : Placé là en "intrus" mais facilement reconnu car très différent : perlant, léger, sucre résiduel. Un vin facile de "tonnelle", un cran au dessous des autres
  • Josmeyer grand cru Hengst 2011 : le plus accompli des vins de la soirée. Grande minéralité, puissant, rond et long
  • Iltis père et fils, VT 2011 : Une déception. Le vin est bien typique de son cépage mais il manque de puissance et de longueur pour une vendange tardive et laisse une amertume en bouche








ai