Dégustation du 14 février 2012


Soirée Champagne animée par Jean-Jacques (pour le choix des vins avec l'aide de Franck Wolfert) et Joël  (pour le diaporama)

Pour ouvrir "le bal", une dégustation à l'aveugle : un Santenay premier cru Beaurepaire 2009 de chez Philippe Germain - Nantoux.

Lucien Roguet à Mailly - Blanc de blancs - RM  - (15€)
accord : Gressins au jambon cru, huile d'olive, parmesan rapé.
100 % Chardonnay de Mailly Champagne, un terroir de grand cru de pinot noir.
Sur ce type de sol (argiles riches, exposées nord, sur craie en sous-sol), le chardonnay ressemble au pinot noir ; un nez de fruits blancs et de fruits rouges, une pointe animale et une bouche riche , ample et parfois structurée en tanins. 

Vincent d'Astrée à Pierry - Pinot meunier - 2004 (non revendiquée) - CM - (20 €)
accord : copeaux de parmesan, vinaigre balsamique. Terrine de saint jacques.
100 % meunier de Pierry (Epernay sud), un terroir de premier cru, siliceux où le meunier a beaucoup de caractère.
Habituellement, le meunier est un cépage qui produit des vins ronds, faciles, peu acides et peu vineux, à boire vite.
Sur ce type de sol (sables et graviers, exposés sud-est), le meunier est très minéral et miellé. S'il est récolté à maturité, il a une bonne structure en bouche et un caractère corsé (alcool).
En plus, ici, le meunier de la ccopérative Vincent d'Astrée est vinifiésans fermentation malo-lactique ce qui permet de garder plus d'acidité qui se rajoute à sa structure.
Pour un millésime 2004, le meunier ne semble pas avoir 7 ans. 
2004
Jacquesson à Dizy - cuvée 735 - NM - (35 €)
accord : saumon gravelax (merci Anne et Annie)
http://www.plus-de-bulles.com/champagne/brut/jacquesson/cuvee-735.html
2007
Alexandre Filaine à Damery - brut - cuvée Confidence - RM - (18 €)
accord : jambonneau
Le producteur (Fabrice Grass) est le fils de la première femme d'un vigneron de Damery. A ce titre, il possède un peu de vigne (1/2 hectare sur Damery et Cumières) et fait son propre champagne.
L'intérêt réside dans le fait que ce monsieur travaille chez Bollinger en cuverie. Là-bas, il s'occupe des vinifications et de l'entretien des fûts. Il fait donc son champagne comme il sait le faire chez Bollinger, mais dans son garage s'il vous plaît ! Avec des outils et des fûts qui ont plus de 60 ans. Et une petite cave. En fait avec son 1/2 hectare, il ne peut produire que 5000 bouteilles.
Tout est vinifié en fût sans fermentation malolactique sur la base d'un assemblage de 50% de pinot noir, 30% de chardonnay et 20% de meunier. Ensuite, 4000 bouteilles sont dégorgées au bout de 3 ans environ. C'est la Cuvée spéciale (chez Bollinger, le brut s'appelle Spéciale Cuvée !!!!).
Les 1000 autres bouteilles sont tirées sur liège (comme le RD chez Bollinger) et dégorgées après 6 à 7 ans de vieillissement en cave. C'est la cuvée Confidence.
2005
2004
Mailly grand cru à Mailly - brut rosé - CM - (29 €)
accord : fromage Langre
La tradition en Champagne veut que, pour faire du rosé, on ajoute un peu de vin rouge (5 à 15% selon la qualité du rouge) à une cuvée de blanc. On fait donc un assemblage.
Or depuis quelques années, une nouvelle tendance se développe : les rosés de macération. On foule les raisins et on les fait macérer 24, 36, 48 ou plus rarement 72 heures selon la qualité de l'année et le type de rosé voulu.
Ici, la coopérative de Mailly  Champagne, marque Mailly grand cru, a choisi une autre voie. Elle fait macérer des pinots noirs  pendant 48 heures afin d'extraire couleur, arômes et structure puis, au moment de la mise en bouteilles, elle assemble le vin rosé avec un peu de vin blanc de chardonnay pour la finesse des arômes et la fraicheur en bouche. Il s'agit donc d'un rosé macéré et assemblé avec du blanc.
http://www.champagne-mailly.com/pdf/brut_rose.pdf

Bruno Michel à Pierry - Blanc de blancs - demi sec - RM - (28 €)
accord : tarte fine aux poires (merci Jean Jacques)
La tradition du champagne veut que, pour faire du demi sec, on prenne le brut et, au moment du dégorgement, on ajoute plus de sucre (la législation demande entre 33 et 50 grammes par litre).
Ici, le producteur est ambitieux pour son demi sec. Il élabore  spécialement une cuvée 100% chardonnay, vinifié en fût et millésimé. Ensuite, les vins sont mis à vieillir très longtemps en cave. Il vend aujourd'hui du 1998 !
C'est un grand demi sec, parfait pour la table (desserts)
1998